LOOS

Né en Pannonie, Saint Martin est d’abord soldat dans l’armée romaine. Alors qu’il est en garnison à Amiens, il se convertit au christianisme. C’est durant un hiver qu’il aurait donné à un pauvre la moitié de son manteau pour le protéger du froid. Pourquoi seulement la moitié ? Parce que l’équipement du légionnaire romain était payé pour moitié par l’état romain et pour moitié par le légionnaire : la morale de l’histoire est donc qu’en plus d’être charitable. Saint Martin était aussi honnête et ne donnait que ce qu’il possédait en propre. Abandonnant la carrière militaire, Saint Martin se consacre à l’expansion de sa nouvelle foi. Il fonde le monastère de Ligugé (dans la Vienne), premier monastère sur le sol français. Saint Martin devient vite renommé et les habitants de Tours l’appellent pour qu’il devienne leur nouvel évêque.

Au cours de son épiscopat, Saint Martin favorisera la construction d’édifices et de communautés chrétiennes. Il meurt après plus de 25 ans d’épiscopat, révéré par les Tourangeaux.

Fête : 11 novembre

QUELQUES DATES  POUVANT REMÉMORER LA VIE DE NOTRE EGLISE

1871    vente du presbytère de LOOS

1892  Restauration du clocher de LOOS grâce à une vente  de chênes  sur LOOS

1981 82  restauration interieure de l’église de LOOS comme fut faite celle de CAUBIOS quelques années avant

retour